1. Hauptnavigation
  2. Navigation des Hauptbereiches
  3. Inhalt der Seite

Là où 6 638 tuyaux d'orgue donnent le ton

Leipzig est une ville branchée et de culture remuante et passionnante. Goethe, qui y fit ses études, compara cette ville avec Paris, et pas seulement en raison des belles filles selon ses propres dires. Il pensait sans doute aussi à la Gewandhaus, résidence de l'orchestre du même nom fondé dès 1743 et longtemps dirigé par Kurt Masur. L'orgue de la maison impressionne par ses 6 638 tuyaux, dont le plus haut mesure 9,5 mètres de haut, et le plus petit 8 cm, qui produisent un son époustouflant. Ou peut-être avait-il en tête l'Opéra, une maison qui s'enorgueillit de 300 ans de tradition, un des théâtres lyriques les plus anciens et réputé pour la richesse de son répertoire réunissant des grandes œuvres du baroque à l'époque moderne.

Le deuxième salon : la plus ancienne maison de café de Leipzig

L'« Altes Rathaus » (Ancien Hôtel de ville) sur le marché est au centre de la vieille-ville. On le tient pour un des plus beaux exemples de style Renaissance de la fin du XVIe siècle en Allemagne. Il abrite depuis 1909 le « Stadtgeschichtliches Museum » (Musée de l'histoire de la ville), qui est un des plus grands de sa catégorie avec près de 500 000 pièces exposées. La vieille-ville recèle également une des plus anciennes maisons de café en Europe : Zum Arabischen Coffe Baum. Depuis 1711 et dans ses 16 salons historiques, des amateurs de café tels que Bach, Goethe, Schumann, Liszt, Lessing, Grieg, Wagner mais aussi Napoléon et Auguste le Fort venaient y déguster leur saveur préférée.

Mémorial de la chute du mur : église Saint-Nicolas et centrale de la Stasi

L'église Saint-Nicolas du centre-ville est étroitement liée à l'histoire et à l'habileté des citoyens. Aux temps de la RDA, elle fut un havre de prière et de la révolte. Les opposants au régime s'y réunissaient depuis 1982 pour la prière de la paix du lundi, et firent ainsi de l'église Saint-Nicolas le point de départ de la révolution de l'automne 1989. On peut observer les moyens mis en œuvre par la RDA pour stopper ce mouvement dans un autre mémorial : au « Museum in der Runden Ecke » (Musée au coin rond), nommé ainsi d'après la forme du bâtiment, où l'administration locale pour la Sécurité d'État remplissait sa mission d'écoute et de rétorsion. L'exposition « Stasi – Pouvoir et banalité » y montre des documents, photographies et outils de travail courants comme des échantillons odorants, des mini-caméras et des micros. Elle apporte des éclairages sur les méthodes employées par la Stasi, le Ministère de la Sécurité d'État de la RDA.

Pour se remettre de cette visite, il est conseillé d'aller faire le tour des cafés dans la ruelle proche de la Barfußgässchen, donnant sur le marché. De nombreux autres lieux de convivialité vous attendent partout dans le centre-ville et plus loin à l'ouest dans la Gottschedstraße, voire sur un mode plus alternatif dans le quartier Sud. Une spécialité de bière de Leipzig est la « Gose », une bière à fermentation haute spontanée non filtrée au goût particulier. Elle ne sera probablement pas du goût de tout le monde, mais elle vaut bien un essai. Mais ceci s'applique aussi à tout ce que Leipzig recèle.

Contact

Votre avis nous importe beaucoup.

C'est pourquoi nous sommes heureux de recevoir votre feed-back. Vous pouvez nous envoyer directement un email si vous souhaitez nous faire des suggestions, des compliments ou des critiques.

Tourismus Marketing Gesellschaft Sachsen mbH
Bautzner Straße 45/47
D-01099 Dresden
Téléphone: +49 351 491700
Téléax: +49 351 4969306

infoge-@sachsen-tour-schützt.de

Lundi à Vendredi 9h-18h